Sélectionner une page

Salut Dave, tout d’abord je te remercie pour ton temps !

 

Comment vas-tu ?

Salut Anto. Je vais bien merci mec, je suis occupé comme d’habitude.

Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Dave PATERSON J’ai 30 ans, je vis à Cologne en Allemagne et suis originaire du Royaume-Unis. Je suis un rider bmx, touche-à-tout, et occasionnellement porteur de chemises douteuses..

Depuis combien de temps tu travailles dans l’industrie du bmx ? Quel est ton job chez Wethepeople, Eclat et Radio Bikes ?

Je bosse dans l’industrie du BMX depuis 15 ans. Je suis le Manager de Développement de Produits et de Marketing chez We Make Things qui est la société qui recouvre les marques de BMX comme WeThePeople, Eclat, Radio, Salt, Fuse Protection et beaucoup d’autres. Mon boulot couvre tout un tas de responsabilités comme concevoir et développer de nouveaux produits, travailler avec la team sur des produits « signature », gérer notre team et de manière générale continuer à créer le buzz tous les jours autour de notre marque.


Récemment tu as sorti, avec WTP, une nouvelle vidéo « Perfect Strangers ». C’est 5:50 minutes d’une partie de la new
génération de la team. Pourquoi ce nom ? Comment as-tu eu cette idée de vidéo ?

WeThePeople a une team vraiment cool, ils ont du flow, et ils défoncent vraiment tout très fort ! Après « Out Of Line », on a senti que c’était important de donner à ces nouveaux riders de la visibilité, et de créer une série de projets basés autour d’eux. Ces mecs sont le future de la marque, on veut montrer ça. Les 4 européens (Stephan Atencio, Tom Weikert, Wiktor Skibinski and Dan Banks) ne s’étaient jamais rencontrés avant ce trip, donc le nom collait bien.

Actuellement on a fini « Perfect Stranger 2 » qui se passait en Californie avec Riley Smith et Logan Penberg et bien sur Justin Kobele, qui, une fois de plus, ne se sont jamais rencontrés avant ce trip. Je pense qu’en tant que marque on devrait toujours aider, motiver de jeunes talents, leur donner leurs propres projets est la meilleure façon de le faire.

On peut te voir quelques fois dans la vidéo, est-ce que c’est important pour toi de faire parti du filming pendant les projets ?
À 100 %. Je ne pense pas qu’en tant que Team Manager je puisse travailler vraiment efficacement si je ne suis pas dans la street ou dans le van avec la team pour les hyper et les motiver. J’ai beaucoup de respect et d’amour pour toute personne qui représente notre marque, et avoir la chance de pouvoir rider et sortir avec eux est très important pour moi. On m’a donné l’opportunité de voyager et rider avec la team depuis 7 ans maintenant, beaucoup de ces gars sont mes meilleurs amis maintenant et j’ai beaucoup de souvenirs inoubliables de quand nous avons voyagé et ridé ensemble. J’essaie de rider autant que possible ces jours-ci, ces mecs me motivent en ridant tout le temps, donc je m’assure de pouvoir être avec eux autant que possible.

2020 a été une année vraiment bizarre pour tout le monde, mais tu as fais beaucoup de projets ! 10 vidéos WTP, 5 vidéos Eclat ( avec la super « London Ends » et la sortie de ton dvd « Out Of Line ». À mon avis vous êtes l’une des marques actuelle avec le plus de projets vidéo et produits. Est-ce que c’est une stratégie ou cela arrive naturellement avec la team ?
On adore garder un certain flux donc on travaille toujours sur de nouveaux projets. La team est toujours motivée et du coup nous le sommes aussi. Il y a vraiment un planning énorme et beaucoup de travail pour tous ces projets mais c’est ce qu’on aime. Les riders viennent toujours nous voir avec des idées et on essaie de les réaliser le plus possible.

À propos de « Out Of Line », on a vu sur internet que c’était un projet difficile pour beaucoup de riders dans le crew, beaucoup de blessures et de complications. Jordan Godwin a dit que c’était le pire processus de filming de sa vie. Est-ce que tu le ressentais de la même manière ?
« Out Of Line » était clairement pas simple à finir avec la pandémie mais on a tous travaillé dur pour finir la vidéo et on en était extrêmement content. Jordan est littéralement passé par les enfers pendant le filming de sa part, mais il a gardé la tête hors de l’eau malgré tout et il est arrivé au bout du filming, et ça se voit vraiment dans sa part.
Tout le projet était filmé avec une caméra VX. Ça donne un look old school au projet, c’était un choix, ou le cameraman était libre de choisir le type de caméra qu’il souhaitait ?

Notre dernier DVD « Foundation » avait un aspect très cinéma et était filmé en full HD, on voulait un aspect différent avec « Out Of Line ». Jordan et Felix avaient déjà filmé à la VX quand on a commencé le projet. Ça, combiné avec notre amour des vidéos de skate du début des années 2000 ont fait que c’était le choix parfait pour « Out Of Line ».Tout le temps de récupération/envois des enregistrements à Paul Robinson qui a édité le DVD n’était pas simple, faire un projet aussi long en SD nécessite beaucoup de travail mais le résultat donne un grain et une esthétique particulière à la vidéo et c’est ce que nous voulions.


Récemment vous avez sponsorisé Julien Barran (Flat) et Sousuke Hayata. Est-ce que c’est important pour vous de promouvoir les jeunes générations ?
Si tu travailles dans le BMX et que tu ne fais pas de ton mieux pour aider, soutenir et éduquer les prochaines générations de riders, alors tu devrais partir. Soutenir les nouvelles générations est super important si on veut que le BMX survive et évolue. Les enfants ont plus accès au bmx maintenant comparé à il y a 15 ans. De plus en plus de skatepark sont construits et pour beaucoup de parents le BMX et le skateboard permettent un meilleur développement de leurs enfants que le foot ou d’autres sports d’équipes. Julien et Sousuke sont deux riders complètement différents qui vive chacun à une extrémité de la planète, mais leur amour du BMX, leur passion et leur motivation pour kiffer le plus possible à leur façon est vraiment le même. Julien consacre tellement de temps au Flat qu’il ride la route juste devant chez lui. Sousuke a seulement 9 ans mais il a beaucoup plus de style et un meilleur contrôle de son bike que des riders 3 fois plus vieux. Ces deux riders sont vraiment talentueux mais le plus important c’est qu’ils ont une solide idée de ce qu’est le BMX. J’ai beaucoup de respect pour les gens qui aiment le BMX et qui y mettent cœur et âme dedans, et ces deux là sont incroyables, je suis choqué de les avoir dans la WeThePeople family et de les aider à développer leur riding comme ils le veulent.

Julien est un flatlander de chez nous, on sait tous que le flat et le street ont un lien très proche depuis quelques années. Est-ce que tu travailles sur des parts pour les riders street/flat ?
Honnêtement c’est bien de voir un retour du flat avec des riders plus jeunes. Le flat a toujours compté chez WeThePeople. Harry et Klaus, les fondateurs étaient deux des meilleurs riders flat dans le monde quand ils ont commencés la marque 25 ans plus tôt. On a une nouvelle ligne complète de produits pour le flat qui sortira à la fin de cette année exprès pour les « pures » rider flat et les riders polyvalents comme Keiryo Kudo au Japon qui fait un mixte entre le flat et le street. Le flat est difficilement compréhensible pour certains riders et par conséquent y portent peu d’intérêt. Il y a eu une grosse influence flat dans le street ces 10 dernières années, ça a aidé à ce que les jeunes s’y intéressent, et se concentrent dessus. Ça leurs fait écho quand ils voient leurs riders pro préférés dans des vidéos street. On kiffe le flat et on continuera de soutenir à notre façon. On a encore des recrues qui sont arrivées dans notre « team utopique » et un bike flat complet prévu pour la prochaine saison qui, on l’espère, permettra a plus de riders de faire du flat.

Quel est le prochain projet pour Eclat, WTP et Radio ?
On a toujours beaucoup à faire, à un point qu’il y en a trop pour faire une liste tout de suite. Nous avons beaucoup de gros projets qui tombent le mois prochain de nos Team AM qui surprendront sûrement beaucoup de personnes ! On a tous nos produits 2021 de WeThePeople et Eclat sur lesquels on a bossé depuis un moment. Le Radio crew a des projets dont quelques-uns sortiront dans pas longtemps.

Un dernier mot ?
Un énorme merci à toutes les personnes qui nous soutiennent. Faites du vélo, kiffez, have fun.

Encore merci pour ton temps Dave !
De rien.
ITW Par Antonin AGOSTINI
ENGLISH VERSION SOON ….